Balade à Bonifacio

 
Omniprésente depuis l'Antiquité sur les routes maritimes du monde méditérrannéen, tout rappelle aujourd'hui à Bonifacio ses origines millénaires: Génes, Sérénissime République, La Dominante.
Au pied de la Cité médiévale, au fond d'une calanque longue de 1500 métres, les navigateurs découvrent la Marine, second site plaisancier de l'île, parfaitement équipé et le mieux abrité des ports corses.  
La marche est sans aucun doute la meilleure façon de découvrir la ville, à tout instant, on peut apprécier les vestiges et témoignages de son riche passé historique.
Fière, la Cité a conservé son patrimoine architectural et artistique; ses habitants ont su perpétuer une identité originale, différente du reste de l'ile.
 
La ville, modèle d'urbanisme gênois, défend à l'abri des fortifications et bastions, ses hautes maisons à l'accès obscur et périlleux.
Ses citernes d'eau, ses moulins, ses silos ou l'on gardait soit le blé, soit les prisonniers.
Ses églises romanes ou gothiques, sa maison des podestats, son Palazzu Publicu, ses trésors artistiques. son escalier du Roy d'Aragon:

L'escalier
du Roy d'Aragon

Le Roi d'Aragon Alphonse V, déjà maître de la Sardaigne, voulut enfin se rendre maître de la Corse qui avait été concédée en 1027 à ses aïeux par le Pape. Aidé par un seigneur corse, Vincentelllo d'Istria, qu'il avait nommé Vice-Roi de l'Ile et qui s'en était rendu maître, à l'exception de Calvi et de Bonifacio, il vint au printemps de 1420 mettre le siège devant cette dernière cité. Le siège devait durer cinq mois et grâce à l'héroïsme des Bonifaciens - garnison et population - tout échouera : surprise, action de force, traîtrise et famine.

L'escalier est constitué de 187 marches, taillées de main d'homme à même le calcaire. Cet escalier, d'après la légende, aurait été construit en une seule nuit, en 1420, par les Aragonais qui tentaient de s'emparer de la cité.

 

Les Bastions de l'Etendard et des Prisons sont des fortifications dites "à la Vauban", conçues au XVIème siècle et adaptées aux nouvelles armes et techniques de siège de cette période.

La "Dame de Bonifacio".

La présence humaine sur le plateau calcaire de bonifacio, si curieux du point de vue géologique, semble remonter au VIIIe millénaire avant Jésus-Christ.

L'église St Marie Majeure...

 L'entrée de cet édifice est précédé d'une loggia, lieu où se rencontraient les "Anciens" pour délibérer des affaires de la Cité. Face à cette "Loggia", la "Maison du Podesta" , représentant de l'autorité de la République de Gênes à Bonifacio et le "Palazzu Publicu", transformé depuis peu en "Centre d'Art Sacré", regroupant une partie du trésor des églises bonifaciennes.
D'architecture romane, elle est donnée comme le plus ancien batiment de la ville. Sa construction remonte au XIII siècle et son clocher est inspiré de l'art aragonais du futur royaume de Naples au XIV siècle.
Elle conserve des oeuvres de grande qualité dont un retable du XV siècle attribué à l'atelier des Gaggini de Gênes, ainsi qu'un maître autel en marbre polychrome du XVIII siècle.

Le Palazzu Publicu...

 Ancien lieu de réunion du "Conseil des Quatres Anciens", ce batiment, daté du XIII siècle, présente une collection précieuse et rare d'objets hérités du passé historique de la cité.

L'église St Dominique...

Elevée à la fin du XIII siècle, cette église classée Monument Historique est un des rares monuments corses à présenter un type d'architecture gothique.

Elle conserve également de nombreuses toiles ainsi que du mobilier de grande qualité dont 2 groupes en bois sculptés représentant le "Martyr de St Barthelemy" et les "Saintes femmes".

Rue des 2 Empereurs...

Rue des Deux Empereurs, deux plaques commémorent les passages de Charles Quint et Bonaparte. A partir de cette ancienne rue principale, au temps de Gênes, de nombreuses ruelles surmontées d'arcs formant des aqueducs permettaient de recueillir les eaux de pluie stockées dans la "Cisterna" et aboutissent à l'église principale de Bonifacio, Sainte Marie Majeure.  

Les moulins...
 
Dominant la mer et située sur les hautes falaises de Bonifacio, on découvre une ligne de moulins à vent datant du XIII siècle.

Ces propriétés privées servaient à moudre le grain et fournissaient la farine aux habitants de Bonifacio. Ils se retrouvèrent plus tard enclavés dans l'enceinte de l'ancien quartier militaire.

Les falaises...
 

Mille et un sentier sillonnent le "Piale". Ils conduisent à la découverte d'un petit patrimoine rural, barracun,scarpi, tramizi... Ils menent également au seul golf 18 trous de Corse, au tennis, à l'équitation, des randonnées pédestres ou VTT.

Promenades en mer / Les grottes / Les Iles Lavezzi ...

Découverte des merveilles de Bonifacio vue par la mer et de ses grottes sous-marines, embarquement pour les îles Lavezzi...

Des départs permanents en vedette avec une belle ambiance animée et commentée de l'histoire de Bonifacio.

 
Documents : Corseweb / Corsenet / Pôle Touristique