Porto-Vecchio / Portivechju  

Là, sulla collina, la cità di Portivechju, il Nobile, incù li monti par curona e lu mare specchju...

Voici, sur la colline, Portivechju, il Nobile, la Noble; ainsi l'appelait un illustre chroniqueur du passé.

Les montagnes couronnent la vieille cité... La mer est son miroir. Son golfe, magnifique de situation, est un abri très sûr, son paysage exceptionnel et superbe. Nid de pirates, rade mystérieuse ou franche, port d'exil ou de refuge, terre de relégation, ville du sel ou du liège... Depuis les temps les plus reculés, cet ancien port syracusain, à une époque cité maudite, a traversé les siècles, témoin ou acteur des tragédies et des gloires de notre île.

Jusqu'au jour où, l'irrésisitible attirance du soleil et de la mer a révélé ses richesses, celles qui dormaient là, comme les eaux de son port. Car la région est belle, qui tend les bras au voyageur, lui ouvre son cœur et l'invite à parcourir son incomparable mosaïque de sites naturels, entre mer et montagne, où sourit encore le visage de la traditionnelle hospitalité corse.

Simon Grimaldi

 

 

Généralités

La Cité du Sel: (11 000 habitants)

Porto-Vecchio est la troisième commune de Corse et la principale ville de la côte orientale après Bastia. C'est le pôle économique et touristique qui connaît la plus forte progression.
 
La ville a acquis une véritable autonomie grâce à ses écoles, son lycée, sa clinique et la proximité de l'aéroport de Figari Sud Corse.
Le port de plaisance séparé de la haute ville par un verger d'oliviers est un quartier très animé l'été avec ses cafés, glaciers, restaurants et commerces liés aux activités de la plaisance.
Les surfaces commerciales sont concentrées aux Quatre Chemins, carrefour nord de la route de Bastia et la ville s'étend toujours plus en direction de la Trinité.
Sous l'impulsion d'un milieu associatif très dynamique, Portivechju est devenue une ville très entreprenante dans le domaine culturel.

Le centre culturel communal et sa cinémathèque régionale comporte une salle de 450 places. Conçue à la fois pour le cinéma, le théatre, la danse, la musique, elle est aussi un centre de conférences avec traduction simultanée.

Une vie culturelle intense, une vie nocturne variée et animée, des sites exceptionnels pour conjuguer tous les plaisirs, farniente, sports, visites et découverte, c'est Porto-Vecchio aujourd'hui...

Au XVIème siècle, la République de Gênes choisit le golfe de Porto-Vecchio pour installer une place forte.
Le port, situé au fond du golfe apportait la sécurité nécessaire contre les invasions barbaresques qui furent néanmoins nombreuses. Edifiée sur d'immenses rochers de porphyre rose, la citadelle se dressa sur les hauteurs, assez loin des marécages malsains. Ceux ci furent responsables de terribles maladies qui décimèrent toute la population.
Gênes repeupla la ville, mais la maladie et les invasions avaient laissé la ville exsangue jusqu'en 1564, quand Sampierro Corso s'en empara.
 
Porto-Vecchio resta longtemps renfermée sur elle-même, les principales activités se concentraient autour de l'artisanat du bois et du liège. L'été, les bergers gagnaient la montagne. Vers 1935, la marine s'ouvrit à d'autres activités, l'exploitation des marais salants et la transformation du liège. Dans le même temps, commença la mise en valeur de la plaine environnante avec notamment la culture de la vigne.
 


 

Le sel a toujours joué un rôle important dans l'économie de la ville. Porto-Vecchio est devenue pour tous les insulaires "la Cité du sel". Au début du mois d'août, le sel est récolté sur les marais salants. Un très beau spectacle auquel on peut assister depuis la porte Gênoise de la ville.
  


Les fortifications avec leurs cinq bastions datent de la fondation de la ville en 1539 par l'Office de Saint Georges mandaté par la République de Gênes. Le plus célèbre, aujourd'hui restauré, est le Bastion de France.

Un espace remarquable qui abrite tout au long de l'année de prestigieuses manifestations culturelles (concerts, expositions, conférences).

 


 
La région de Porto-Vecchio conjugue en beauté tout ce que peut offrir la Corse. Des plages superbes, des pinèdes ombragées et un arrière pays montagneux somptueux, l'Alta Rocca.
A quelques kilomètres plus au sud, le fjord de Bonifacio et sa vieille ville, citadelle vertigineuse accrochée aux falaises de calcaires qui dominent une eau turquoise, point de départ pour l'archipel des îles Lavezzi et la Sardaigne, est un lieu de visite incontournable.

Des plages...

Palombaggia/Tamariccio

 et des montagnes. 

 

Bavella

L'Ospédale